Qu’est-ce que le plan comptable ?

Ce qu’on appelle communément le plan comptable est la liste des comptes à utiliser pour tenir une comptabilité. Une entreprise n’est pas libre de créer la liste de comptes de son choix, elle doit respecter celle qui est définie par le Plan comptable général.

Dans la liste établie par le Plan comptable général, chaque compte est composé d’un numéro et d’un intitulé. Exemples : 2182 Matériel de transport, 512 Banque, 607 Achats de marchandises.

Extrait du Plan Comptable Général :

plan-comptable

Le Plan comptable général, c’est quoi ?

Le Plan comptable général (PCG) est l’ensemble des règles comptables que doivent appliquer toutes les entités (entreprises, associations…) tenues d’établir des comptes annuels (bilan et compte de résultat).

Qui a établi le Plan comptable général ?

Le Plan comptable général a été créé par le Conseil national de la comptabilité (CNC) en 1947, et a fait l’objet de plusieurs mises à jour.

Depuis le 1er janvier 2010, c’est l’Autorité des normes comptables (ANC) qui est chargée de réviser et d’actualiser le Plan comptable général.

Que contient le Plan comptable général ?

Le Plan comptable général :

  • Présente les principes de la comptabilité ;
  • Définit les termes de la comptabilité (actif, passif, charges, produits, etc.) ;
  • Indique les règles à appliquer pour l’organisation de la comptabilité, l’enregistrement comptable, l’établissement des comptes annuels ;
  • Fournit le plan des comptes à utiliser.

Pourquoi un Plan comptable général ?

L’objectif du Plan comptable général est double :

  • Faire en sorte que l’information comptable soit fiable : l’application des règles produit une information pertinente et valide.
  • Normaliser l’information comptable : l’utilisation de règles communes à toutes les entreprises permet de se comprendre et d’effectuer des comparaisons.

Toutes les entreprises utilisent-elles le même plan de comptes ?

Le Plan comptable est dit général car il a été conçu pour s’appliquer à toutes les entreprises. Mais il existe des plans de comptes spécifiques pour certains secteurs professionnels (industrie hôtelière, promoteurs immobiliers …). Ces plans de comptes spécifiques sont relativement anciens et ne sont plus compatibles avec les dispositions du Plan comptable général actuel. L’Autorité des normes comptables a décidé qu’ils étaient supprimés à partir du 1er janvier 2020 pour la grande majorité d’entre eux.

La liste des comptes du Plan comptable général

Les comptes sont répartis en 7 catégories, appelées classes :

Les classes 1 à 5 regroupent les comptes du bilan.

Les classes 6 et 7 regroupent les comptes de charges et de produits (ceux du compte de résultat).

Les comptes de bilan

Classe 1 – Comptes de capitaux

La classe 1 regroupe tous les comptes qui enregistrent les capitaux investis dans l’entreprise de manière durable.

Exemples de comptes de la classe 1 :

101 Capital

106 Réserves

164 Emprunts auprès des établissements de crédit

Classe 2 – Comptes d’immobilisations

La classe 2 regroupe les comptes qui enregistrent les achats de biens destinés à rester durablement dans l’entreprise, ainsi que leurs amortissements et dépréciations.

Exemples de comptes de la classe 2 :

207 Fonds commercial

2155 Outillage industriel

2184 Mobilier

Classe 3 – Comptes de stocks et en-cours

La classe 3 regroupe les comptes qui enregistrent une fois par an, à l’inventaire, la valeur des biens en attente d’être consommés, transformés ou vendus.

Exemples de comptes de la classe 3 :

311 Stocks de matières premières

355 Stocks de produits finis

371 Stocks de marchandises

Classe 4 – Comptes de tiers

Un tiers est une personne, un organisme ou une entreprise avec lesquels l’entreprise a des relations.

A l’actif, les comptes de tiers enregistrent toutes les créances sur des tiers.

Au passif, les comptes de tiers enregistrent les dettes envers les tiers.

Exemples de comptes de la classe 4 :

401 Fournisseurs

411 Clients

421 Personnel – Rémunérations dues

Classe 5 – Comptes financiers

La classe 5 regroupe les comptes qui enregistrent les mouvements de la trésorerie de l’entreprise.

Exemples de comptes de la classe 5 :

512 Banque

519 Concours bancaires courants

530 Caisse

Classe 6 - Comptes de charges

La classe 6 regroupe tous les comptes de charges. Les charges sont les coûts supportés par l’entreprise.

Exemples de comptes de la classe 6 :

615 Entretien et réparations

627 Services bancaires et assimilés

641 Rémunérations du personnel

Classe 7 - Comptes de produits

La classe 7 regroupe tous les comptes de produits. Les produits sont les gains obtenus par l’entreprise.

Exemples de comptes de la classe 7 :

701 Ventes de produits finis

706 Prestations de services

707 Ventes de marchandises

Quelle codification pour un compte ?

Le numéro du compte est une succession de chiffres. Le premier chiffre indique la classe, le deuxième chiffre une division de la classe, le suivant détaille encore une catégorie de la division, et ainsi de suite.

Exemple 1 de compte

607 Achats de marchandises :

            6 -> Classe 6 – Charges

            60 -> Achats

            607 -> Achats de marchandises

Exemple 2 de compte

2131 Bâtiments :

            2 -> Classe 2 – Immobilisations

            21 -> Immobilisations corporelles

            213 -> Constructions

            2131 -> Bâtiments

Les trois systèmes du plan comptable

Le plan comptable  propose trois niveaux d’utilisation, selon le degré de précision souhaité :

  • le système de base, obligatoire pour la majorité des entreprises ;
  • le système abrégé, avec moins de comptes, pour les Très Petites Entreprises ;
  • le système développé, facultatif, pour les entreprises voulant une comptabilité très détaillée.

Dans l’extrait de plan comptable ci-dessus, les systèmes sont distingués de la manière suivante :

  • Les comptes du système de base sont tous ceux qui ne sont pas en italique ;
  • Les comptes du système abrégé sont en gras ;
  • Le système développé utilise TOUS les comptes.

La possibilité pour l’entreprise de créer des comptes supplémentaires

La liste des comptes est imposée par le Plan comptable général, mais une entreprise peut ajouter des comptes supplémentaires selon ses besoins.

Elle peut par exemple décider de créer des comptes individuels pour chacun de ses clients.

Exemple : 4110VERO – Client Véron.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.