Les emprunts et leur comptabilisation

Pour financer un investissement, une entreprise peut choisir de recourir à un emprunt bancaire.

Dans cet article, nous allons expliquer le vocabulaire de l’emprunt, voir les deux modes de calcul des versements à la banque.

Nous étudierons ensuite comment on comptabilise l’obtention de l’emprunt, puis les versements effectués à la banque lors des remboursements de cet emprunt.

Le vocabulaire de l'emprunt

La somme empruntée par l’entreprise s’appelle le capital emprunté.

Capital emprunté

Elle s’engage à rembourser le montant emprunté (le capital) et à payer des intérêts qui rémunèrent la banque.

Le versement que fait l’entreprise est composé :

  • du remboursement d’une part du capital, appelée amortissement,
  • des intérêts.

Si l’entreprise effectue un versement annuel à la banque, ce versement s’appelle une annuité.

Si le versement est mensuel, c’est une mensualité.

Dans le vocabulaire de l’emprunt, une versement s’appelle aussi une échéance. Par exemple, pour un emprunt remboursable annuellement sur 10 ans, il y a  10 échéances ou annuités.

Emprunt versements

Il existe deux modes de calcul des versements :

 

  • L’amortissement constant : la part de capital remboursée est la même à chaque versement.
  • Le versement constant: le montant versé à la banque (amortissement + intérêts) est identique à chaque échéance.

L’emprunt à amortissement constant

La part d’emprunt remboursée est identique à chaque versement.

Prenons l’exemple du fleuriste Piqfleurs, qui emprunte 5000 €, au taux d’intérêt de 3%, remboursable annuellement sur 5 ans.

Calcul de l’amortissement

L’amortissement est identique à chaque versement à la banque. L’amortissement est égal au capital emprunté divisé par le nombre d’échéances.

Amortissement = capital / nombre d’échéances

Dans notre exemple :

Amortissement = 5000 / 5 = 1000

Calcul des intérêts

Chaque année, les intérêts se calculent sur le capital restant dû :

Intérêts = capital restant dû x taux d’intérêt.

Calcul de l’annuité

L’annuité versée à la banque est égale à la somme de l’amortissement et des intérêts.

Annuité = Amortissement + Intérêts

Calcul du capital restant dû

Le capital restant dû après versement de l’annuité est égal au capital restant dû avant versement diminué de l’amortissement.

Le tableau de l'emprunt

tableau emprunt

L'emprunt à versement constant

L’annuité (ou la mensualité) versée est identique à chaque échéance.

Prenons l’exemple de l’entreprise Adeligel, qui emprunte 5000 €, au taux d’intérêt de 3%, remboursable annuellement sur 5 ans.

Calcul de l’annuité constante

L’annuité étant identique à chaque échéance, elle se calcule en appliquant la formule suivante :

Annuité = Capital x taux / (1 – (1+taux)-n)      n étant le nombre d’années

Dans notre exemple :

Annuité = 5000 x 0,03 / (1 – 1,03-5) = 1091,77

Calcul des intérêts

Chaque année, les intérêts se calculent toujours sur le capital restant dû :

Capital restant dû x taux d’intérêt.

Calcul de l’amortissement

L’amortissement est la différence entre l’annuité constante et les intérêts de l’année.

tableau emprunt

Comptabilisation de l'emprunt

Les écritures de comptabilisation de l’emprunt sont les mêmes que l’emprunt soit à amortissement constant ou à versement constant.

Comptabiliser l'obtention de l'emprunt

Voici comment l’entreprise Adeligel comptabilise le versement par sa banque du capital emprunté. Le capital est versé sur le compte bancaire le 1er septembre 2019.

écriture emprunt

Explication de l’écriture :

  • Le compte 512 Banque est un compte d’actif, il augmente donc par le débit.
  • Le compte 164 Emprunts auprès des établissements de crédit est un compte de dette (passif), il augmente par le crédit.

Si la banque facture des frais de dossier, ils sont enregistrés dans le compte 627 services bancaires pour leur montant HT (44566 TVA déductible sur autres biens et services pour la TVA sur ces frais).

Comptabiliser le versement des annuités (ou mensualités)

Exemple du versement d’une annuité dans l’entreprise Adeligel :

écriture emprunt

Explication de l’écriture :

  • La dette envers la banque diminue de la part remboursée (l’amortissement), le compte d’emprunts est un compte de passif, il diminue par le débit.
  • Les intérêts payés à la banque constituent une charge, le compte Charges d’intérêts augmente par le débit.
  • Le compte Banque est crédité du montant de l’annuité, puisque les comptes d’actif diminuent par le crédit.

Si le versement inclut aussi des frais d’assurance, ceux-ci sont enregistrés dans le compte 616 Primes d’assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.