Débit ou crédit ?

Le débit et le crédit en comptabilité, connaissez-vous la différence ? Quand faut-il débiter un compte et quand faut-il le créditer ? Comprendre pourquoi une somme est au débit d’un compte plutôt qu’à son crédit, ou l’inverse, c’est une source de perplexité pour beaucoup de personnes !

Je vais essayer de vous montrer, pas à pas, la logique qui conduit à placer une somme au débit ou au crédit d’un compte.

Tout d’abord, que signifient exactement débit et crédit ?

Débit et crédit d’un compte, qu’est-ce que ça signifie ?

Voici à quoi ressemble un compte :

compte banque

Un compte est une fiche à deux colonnes pour enregistrer des sommes d’argent. La colonne de gauche s’appelle le débit et la colonne de droite le crédit.

Le débit est tout simplement la colonne de gauche d’un compte et le crédit la colonne de droite. Ni plus, ni moins.

Oui, mais comment sait-on qu’il faut mettre une somme au débit plutôt qu’au crédit ?

Chaque opération qui se produit dans une entreprise s’enregistre dans les comptes de sa comptabilité. Une opération peut être un achat, une vente, l’encaissement d’une somme versée par un client, le paiement à un fournisseur, le versement d’un salaire, le dépôt d’espèces sur le compte bancaire, etc.

Le principe clé de la comptabilité : le principe de la partie double

Toute opération comptable s’enregistre dans deux comptes. Un compte est débité, et un autre compte est crédité, pour le même montant.

Parfois, on utilise plus de deux comptes pour l’enregistrement d’une opération, mais il y a toujours l’égalité :

Sommes inscrites au débit = Sommes inscrites au crédit

Un exemple pour comprendre le débit et le crédit

Prenons l’exemple d’une librairie, qui a vendu un livre pour 10 €, payé en espèces.

Si l’on analyse cette opération, on constate que deux comptes sont concernés :

  • Le compte Caisse, puisque l’entreprise encaisse 10 € espèces.
  • Le compte Ventes de livres, puisque les ventes de livres augmentent de 10 €.

Voici l’enregistrement de cette opération dans les comptes de la librairie :

compte caisse
compte vente livres

Et vous constatez que le principe de la partie double est respecté : la somme enregistrée au débit d’un compte est bien égale à la somme enregistrée au crédit d’un autre compte.

Oui, mais pourquoi la somme est-elle enregistrée au débit du compte Caisse et au crédit du compte Ventes de livres et pas l’inverse ?

Oubliez tout de suite le raisonnement qui consisterait à dire que les augmentations s’enregistrent au débit et les diminutions au crédit. Ce raisonnement n’est pas vérifié dans notre exemple : les ventes de livres qui augmentent ne sont pas enregistrées au débit mais au crédit du compte Ventes de livres.

Le principe d’enregistrement au débit ou au crédit dans les comptes est le suivant :

Un compte d’actif ou de charge augmente par le débit et diminue par le crédit.

Un compte de passif ou de produit augmente par le crédit et diminue par le débit.

Les comptes d’actif et de passif sont les comptes du bilan, les comptes de charges et de produits forment le compte de résultat :

bilan débit crédit

Dans notre exemple, le compte Caisse est un compte d’actif, il augmente bien de 10 € par le débit. Le compte Ventes de livres est un compte de produit, il augmente de 10 € par le crédit.

Pour savoir si un compte est catégorisé dans l’actif, le passif, les charges ou les produits, il faut se familiariser avec le bilan et le compte de résultat.

Voici un bilan très simplifié :

bilan

Voici un compte de résultat très simplifié :

compte de résultat

Mes livres pour comprendre la comptabilité

Livre comprendre la comptabilité

Vous pouvez aller lire cet article pour en savoir plus sur le bilan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.