Comment comptabiliser l’acquisition d’immobilisations ?

Une immobilisation est un bien destiné à servir durablement (plus d’un an) à l’activité de l’entreprise. Son acquisition s’enregistre à l’actif du bilan dans la catégorie des actifs immobilisés (classe 2).

Comptabilisation de l’acquisition

L’immobilisation est comptabilisée à son coût d’acquisition.

Le coût d’acquisition comprend :

  • Le prix d’achat hors taxe diminué des réductions commerciales et de l’escompte ;
  • La TVA non récupérable ;
  • Les droits de douane ;
  • Les coûts d’acquisition directement attribuables (frais de transport, frais d’installation et de mise en service).
acquisition immobilisations

Le compte d’immobilisation (classe 2) dépend de la nature de l’immobilisation. On distingue les immobilisations incorporelles (celles qui n’ont pas d’existence physique : logiciels, sites internet, brevets…), des immobilisations corporelles (existence physique : constructions, matériel…) et des immobilisations financières (titre financiers détenus durablement : actions, obligations…).

Versement d’un acompte

Voici l’écriture constatant le versement d’un acompte :

Acquisition d'immobilisations

On utilise le compte 237 Avances et acomptes versés sur commandes d’immobilisations incorporelles ou le compte 238 Avances et acomptes versés sur commandes d’immobilisations corporelles, suivant la nature de l’immobilisation.

Voici la comptabilisation de la facture d’acquisition de l’immobilisation avec acompte :

Acquisition d'immobilisation

Règlement de la facture

Petits matériels et petits équipements pouvant être comptabilisés en charges

Les biens durables de faible valeur peuvent être comptabilisés en charges : un petit matériel ou un petit équipement dont la valeur unitaire ne dépasse pas 500 € hors taxe peut donc être inscrit en charge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.